Cathos vs Gouvernement ? ou pas…

Pendant mes (courtes) vacances, il m’a été difficile de passer à côté de l’actualité estivale. Il faut dire que le mois d’août fut bien mouvementé cette année quand on connaît le calme voir le sommeil qui caractérise normalement la France en cette saison. Comme à son habitude, notre Sarko national et son gouvernement n’y sont pas allés de main morte et les journalistes ont vite trouvé de quoi remplacer une affaire Woerth qui commençait à sentir le réchauffé. C’est à se demander si cette étrange coïncidence n’est pas un petit peu provoquée (juste un peu hein ?).

Je n’ai pas l’intention de rajouter une condamnation de la politique sécuritaire et surtout précipitée du gouvernement ; d’autres personnes très compétentes s’en sont chargé à ma place sous différents aspects (Ceux qui expriment le mieux mon avis sont Nystagamus, Koztoujours et François Soulage). Les décisions qui ont été prises sont mauvaises certes, mais les réactions immédiates et virulentes ne sont pas toutes très bonnes non plus, surtout en ce qui concerne les catholiques.

Je suis très heureux de voir que plusieurs évêques de France (et celui de Rome), ont osé rappeler de manière très intelligente le principe du respect de chaque être humain quel que soit son origine et son mode de vie (l’homélie du Cardinal Vingt-Trois est un petit bijou… ). Mais j’ai aussi été surpris de voir un tel déchaînement de critiques catholiques contre le gouvernement. Certes des erreurs (très) importantes ont été commises, mais est-ce une raison pour se « lâcher » à ce point, de traiter Sarko de tous les noms, son gouvernement de raciste et de comparer cette époque aux heures sombres du nazisme ? Il est quand même très paradoxal de crier « Respect ! » et d’enchaîner avec « Sarko facho ! ». Je comprends qu’on puisse être en colère quand on travaille sans relâche aux côtés de ces populations marginalisées (pour en « connaître » quelques-uns je peux vous dire que ce ne sont pas les plus simples à comprendre et à aider…). Je pense d’ailleurs que les propos excessifs du père Arthur Hervet sont à situer dans ce contexte ; ce que je condamne c’est cette ruée malsaine contre l’action du gouvernement en général sans essayer de nuancer quoi que ce soit, par des gens qui pour la plupart n’ont sans doute jamais adressé la parole à un Rom ni même réfléchi à leur sort avant le déclenchement de la polémique.

Mais voilà, pour une fois, la gauche (et la droite) des bien pensants, les pros de l’indignation et surtout les grands médias nationaux, si gentils avec l’Eglise ces derniers temps, ont décidés que cette fois l’Eglise avait une bonne gueule et ont braqués leurs projecteurs dessus. Or ce n’est pas vraiment le rappel de l’humanité des roms qui les intéresse, ce sont bien plus les attaques et les critiques contre le gouvernement (pour s’en rendre compte il suffit de comparer le poids médiatique des paroles de père Arthur Hervet, prêtre à Lille et celui du rappel de Benoît XVI, Pape de son état). Il faut dire que c’est tellement « tendance » de garder la phrase la plus « choc », le point de vue mesuré et réfléchi c’est tellement ennuyeux…

Le grand piège pour les catholiques est de sombrer dans cette logique du toujours plus et d’en oublier certaines de leurs convictions, parfois gênantes pour les médias. Ce qui était au départ un  beau mouvement de soutien pourrait alors devenir une revendication de certains cathos pour une plus grande couverture médiatique quitte à se faire passer pour une « belle » association humanitaire. Un risque qui n’est pas nouveau dans l’Eglise… On a depuis longtemps connu ce grand débat entre l’action et la prière, entre le pain et la parole. L’Eglise rappelle que ces deux dimensions sont indispensables et indivisibles, choisir l’une d’entre elles au détriment de l’autre est une hérésie au sens propre (heireo en grec veut dire choisir). N’allez pas croire que je traite ceux qui travaillent pour la justice sociale d’hérétiques, c’est juste un piège à éviter et que les principaux concernés connaissent bien. Oui l’Eglise possède une grande richesse dans sa défense de l’humain quel qu’il soit et son option préférentielle pour les pauvres. Mais le catholique est aussi un homme de prière et de foi. Son action perd son sens si elle n’est plus illuminée par la présence du Christ.

Enfin, la charité n’est pas à réserver aux pauvres et aux bons. Les « méchants » ont aussi le droit à notre charité et à notre prière, peut être même plus que les autres. Ceux qui sont dans l’erreur en ce moment sont aussi des hommes et méritent le respect. Si les Roms sont tes frères, n’oublie pas que Sarko et Hortefeux le sont tout autant !

Publicités

A propos legambrinus

Buveur de bière extrémiste, Optimiste intégriste, Terroriste Papiste... et plus si affinité
Cet article, publié dans Actualité, Catho, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Cathos vs Gouvernement ? ou pas…

  1. Koz dit :

    Je comprends ton propos sur le fait de ne pas en venir à manquer de mesure vis-à-vis de Sarko et Hortefeux. J’ai répété plusieurs fois que je ne serai pas de ceux qui parleront de rafles, laissant sous-entendre que le sort des Roms serait équivalent à celui des Tsiganes pendant la Seconde Guerre Mondiale.

    Mais ce sur quoi j’insiste, c’est sur le fait que, si l’on peut procéder à des reconduites à la frontière (et encore, il semble que la solution n’en soit pas une), il est assez odieux d’en faire un axe de communication comme l’a fait Nicolas Sarkozy. C’est là, en premier lieu, que cela pêche pour moi

    Quand donc sont intervenues les déclarations de Nicolas Sarkozy ?

    Après un évènement (un seul) violent imputable à des Tsiganes (pas à des Roms). Venant dans la foulée de cet évènement, il est évident que le lien est fait entre les Roms et cette violence. Si ce ne sont pas toujours des anges, ils n’en sont pourtant pas responsables. Ensuite, dire : il y a eu de la violence, on expulse les Roms, c’est vraiment entretenir une responsabilité collective (de surcroît infondée, puisqu’ils n’y étaient pour rien) et désigner un groupe de population à la vindicte (alors qu’on n’avait déjà pas beaucoup à se forcer).

    Et c’est bien par esprit de mesure que je me retiens de faire des parallèles qui me viennent pourtant à l’esprit.

    • legambrinus dit :

      je suis bien de ton avis, cette généralisation est véritablement scandaleuse et innaceptable. Mais je crois que Sarkozy ne l’aurait pas faite si il n’avait pas eu un soutien d’une partie de la population. C’est là qu’il faut aussi agir, peut-on laisser une partie de la population dans un tel état de peur et d’ignorance sur une population qui est bien plus souffrante que dangereuse ?
      Pour les catholiques, il s’agit juste d’une question de base : Dieu aime TOUS les hommes…

      • Mais je crois que Sarkozy ne l’aurait pas faite si il n’avait pas eu un soutien d’une partie de la population.

        … ce qui ne l’exonère en rien de sa responsabilité morale…

        En tous cas ils semblent avoir compris leur erreur puisque Besson déclare désormais que les expulsions de Roumains et de Bulgares sont courantes, qu’il y en a eu plus de 8000 depuis janvier…

        Ils cherchent, tardivement, à dissocier les deux événements…

  2. Clément dit :

    Prier pour sarko et Hortefeux, certe avec plaisir (d’ailleur je propose de prier non pas pour qu’ils aient une crise cardiaque mais une crise de coeur. ) mais excuse nous de nous interresser d’abord au sort des plus faibles. Certes je ne me suis jamais réellement posé la question des roms avant cet été. C’est vrai. Ca ne m’empèche pas d’éprouver de la compassion pour ces hommes et femmes et d’être choqué par les décisions, les amalgames et les mots du gouvernement.
    Certes le catholique est un homme de prière mais la prière est pauvre sans l’action à coté.

    « par des gens qui pour la plupart n’ont sans doute jamais adressé la parole à un Rom ni même réfléchi à leur sort avant le déclenchement de la polémique. » Ecrire cette phrase juste après avoir parlé du Père Hervet est au mieu maladroit au pire malhonnète. Pour le connaitre peronnelement, il y a des mains comme la sienne qui méritent d’être serré…

    • legambrinus dit :

      C’est sans doute alors maladroit. J’ai justement essayé de « justifier » les propos du père Arthur qui n’ont rien à voir avec ceux presque injurieux que j’ai pu voir ailleurs… Je n’ai absolument rien contre cet homme bien au contraire !

  3. Ping : Revue de Blogs ! « Lemessin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s